Libano: resti di corpi di bambini trovati negli uliveti….

La "Paix" de l’occupant…

Les restes de corps d’enfants retrouvés

dans l’oliveraie autour de la maison 

Israël a bombardé jeudi 13 juillet au matin l’aéroport de Beyrouth et mené des raids aériens ayant fait 27 morts, dont dix enfants, dans le sud du Liban, au lendemain de la capture de deux soldats israéliens par le Hezbollah.

Autre cible de l’armée d’occupation israélienne, la banlieue sud de Beyrouth.  Le Hezbollah a indiqué qu’un missile avait touché un immeuble abritant des locaux d’Al-Manar, sa chaîne de télévision, qui n’a pas interrompu ses émissions.

Selon des sources policières et hospitalières, 27 personnes ont été tuées et 20 autres, dont dix enfants, ont été blessées dans la série de raids menés à l’aube par l’aviation des forces d’occupation qui se sont concentrés sur des habitations du Liban sud.

Un religieux libanais, Adel Akkache, son épouse et ses huit enfants, ont été tués lors d’un raid mené par des chasseurs-bombardiers  sur leur maison à Doueir, dans la région de Nabatiyé (70 km au sud est de Beyrouth), selon la police.

A l’aube, des secouristes tentaient de retrouver les restes de corps d’enfants dans l’oliveraie autour de la maison de cheikh Akkache.

A Baflay, dans la région de Tyr, plus à l’ouest, sept membres d’une même famille ont été tués dans leur maison qui a été partiellement détruite par un missile tiré par un hélicoptère des forces d’occupation, selon la police.

Des raids similaires ont fait deux morts à Baraachit, cinq à Chhour, et trois à Srifa, trois localités également situées dans la région de Tyr, a-t-on indiqué de même source.

Ces morts portent à 31 tués et 56 blessés le bilan des victimes des bombardements des forces d’occupation déclenchés mercredi matin après la capture par le Hezbollah de deux soldats à la frontière entre Israël et le Liban, selon un décompte de l’AFP.

Ce bilan ne comporte pas les pertes du Hezbollah, qui a affirmé avoir eu un mort dans ses rangs, et celles d’Israël, qui a annoncé la mort de huit de ses soldats.

Par ailleurs, un militaire libanais a été tué et un autre blessé, ainsi qu’une civile libanaise, lors du bombardement, jeudi 13 juillet, d’un pont sur le littoral au sud de Beyrouth.

Dix ponts ont été la cible des raids aériens des forces d’occupation selon un décompte établi par l’AFP à partir de sources policières.

Certains d’entre eux, notamment ceux édifiés sur les rivières de Damour et Awali, sur l’autoroute reliant Beyrouth au Liban sud, ont été bombardés à plusieurs reprises.

L’aviation  a bombardé jeudi 13 juillet au matin l’aéroport international de Beyrouth, selon une source aéronautique.

"Des obus sont tombés, l’un sur la piste 21, l’autre sur la piste orientale et deux avions qui devaient atterrir ce matin ont dû être déviés vers l’aéroport de Larnaca (Chypre)", a indiqué un employé de l’aéroport.

Des tirs nourris des batteries anti-aériennes de l’armée libanaise ont été dirigés, en vain, vers des appareils israéliens.

"L’aviation israélienne a attaqué l’aéroport de Beyrouth car il servait aux transferts d’armes et de matériel militaire au profit du Hezbollah", a affirmé la porte-parole des forces d’occupation. Selon elle, ce raid a été décidé à la suite du refus du gouvernement libanais "de mettre fin à ce trafic".

Le ministre de la Justice des autorités d’occupation Haïm Ramon a affirmé jeudi 13 juilet que le Liban allait payer "le prix fort pour l’acte de guerre que constitue" l’enlèvement des deux soldats. Leur gouvernement a donné son feu vert mercredi 12 juillet au soir lors d’une réunion d’urgence à des actions militaires au Liban en riposte à leur capture.

L’aviation des forces d’occupation a indiqué avoir effectué une quarantaine de raids au Liban durant la nuit de mercredi 12 à jeudi 13 juillet 2006.

 *** 

Ligue des droits de la femme libanaise

Beyrouth, le 13 juillet 2006 

APPEL 

Aux Femmes de la Planète,

Aux Donneuses de la Vie 

Notre pays, le Liban, subit depuis hier mardi une agression sauvage de la part des troupes israéliennes.

Le Liban est mis à feu et à sang.  

Des dizaines de familles ont péri ou bien sont actuellement sans abri.

Des enfants en bas âge, des petites filles et des petits garçons sont toujours, aux côtés de leurs parents, sous les décombres de leurs maisons. 

Le bombardements ont détruit des dizaines de ponts, de routes et de centrales électriques. Les pistes de l’aéroport de Beyrouth (Aéroport Rafic Hariri) sont détruites. Les lieux de culte ainsi que les écoles et les permanences de télévision sont la cible des bombardiers. Les journalistes et les reporters sont attaqués. 

Israël poursuit son escalade et attaque la population civile libanaise de toutes parts : ses avions sillonnent notre ciel et ses navires de guerre nos eaux territoriales.

Le gouvernement israélien, qui extermine les Palestiniens à Gaza et en Cisjordanie, voudrait, dirait-on, finir avec toute la population civile de la région : il ne se contente plus d’occuper une partie de notre territoire et de mettre en détention nos citoyens, dont Samir Qantar détenu depuis 28 ans; il voudrait nous massacrer et détruire notre pays sous les yeux des dirigeants du monde qui, sous l’égide des Etats-Unis d’Amérique, trouvent très normal que le gouvernement israélien ait recours à la violence dans les territoires palestiniens occupés et au Liban.  

Femmes et mères de la Planète

Nous espérons que votre solidarité avec nos enfants aidera à mettre fin à cette agression sauvage.

Manifestez votre refus de la guerre d’extermination qui se pratique contre les Libanais et les Palestiniens.

Dites Non aux nouveaux seigneurs de la guerre en Israël, Oui à la paix juste, à la libération de tous les détenus et de tous les territoires libanais et arabes. 

Demandez à vos gouvernements une position plus ferme face à la politique d’agression exercée par Israël et les Etats-Unis. 

Ligue des droits de la femme au Liban

Pétition 

Non au terrorisme de l’État d’Israël

contre les peuples Palestinien et libanais 

Signez et faites signer la pétition à l’adresse :

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=32 

 

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.